FR EN
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
Informations pratiques Expositions Votre visite Musée

© 2015 Musée de Pont-Aven Mentions légales Plan du site Espace presse Contactez-nous
Un équipement de Concarneau Cornouaille Agglomération

FR EN
Histoire des lieux
En lieu de mémoire
Le Musée est marqué par un double ancrage, à la fois géographique et historique. L’activité de pêche, dite halieutique, a accompagné le développement de Concarneau : le musée en conte l’histoire au gré des mutations du métier. De plus, le bâtiment est situé dans l’enceinte médiévale de la Ville Close, dont il a dû traverser le passé mouvementé et apprivoiser les contraintes physiques pour atteindre en 2003 le statut de Musée de France.
En lieu de mémoire Le Musée est marqué par un double ancrage, à la fois géographique et historique. L’activité de pêche, dite halieutique, a accompagné le développement de Concarneau : le musée en conte l’histoire au gré des mutations du métier. De plus, le bâtiment est situé dans l’enceinte médiévale de la Ville Close, dont il a dû traverser le passé mouvementé et apprivoiser les contraintes physiques pour atteindre en 2003 le statut de Musée de France.

Un musée ancré dans l’activité halieutique concarnoise  

L’activité halieutique fait partie de l’histoire de Concarneau. Depuis l’épopée de la sardine jusqu’à la quête du thon tropical, la cité s’est développée autour de son port. L’implantation d’un musée consacré à cette activité, dans ce lieu, est en lien avec l’histoire de la ville. Faire naître le Musée de la Pêche dans ce site chargé d’histoire halieutique était une évidence pour les fondateurs de ce musée  y trouvent toute sa légitimité. L’idée de créer un musée de la pêche à Concarneau émane d’un artiste peintre originaire de la ville, Charles Viaud (1920-1975), qui en sera le premier directeur. Il réunit autour de lui plusieurs personnalités concarnoises férues d’histoire maritime : Marcel Chevannes, armateur associé dans l’Armement Chevannes-Merceron-Ballery ou encore Emile Le Tendre, libraire-imprimeur, grand connaisseur de l’histoire concarnoise. Une association, « Les Amis du Musée de la Pêche de Concarneau », les réunissant, voit le jour le 17 avril 1961 afin de créer et gérer le musée.

Le Maire de Concarneau, Charles Linement, favorise la naissance du Musée de la Pêche en mettant à disposition de l’association deux salles de l’ancienne caserne Hervo, situées à l’entrée de la Ville Close.  Le 8 juillet 1961, il inaugure le premier musée français exclusivement consacré à la pêche. En 1975, après le décès de Charles Viaud, un nouveau directeur prend ses fonctions au Musée de la Pêche. Il s’agit d’Hervé Gloux, architecte décorateur et artiste, originaire de Concarneau. Inventif et novateur, il réalise de nombreux projets durant ses vingt années d’exercice.

De la chapelle au musée Forteresse miliaire, la Ville Close constitue  le centre historique de Concarneau, construite dès le Moyen-Âge. Le Musée de la Pêche se situe dans un bâtiment empreint d’histoire, à l’entrée de cette enceinte fortifiée. Cet édifice fut dans un premier temps la chapelle Notre-Dame du Portail, mentionnée pour la première fois en 1539, avant d’accueillir le groupement religieux de la confrérie du Rosaire.

Après 1789, il devient une salle de réunion pour la Communauté de ville, propriété de l’Etat, et parallèlement magasin d’artillerie pendant plus d’un siècle. En 1844, le bâtiment devient caserne et sert de logement au 118ème  régiment d’infanterie de Concarneau. Dénommée Caserne Hervo, en hommage à un adjudant militaire illustré durant la bataille d’Iéna opposant la France à la Prusse en 1806, elle servira aussi d’école communale, puis d’école de pêche au début du XXème siècle. En 1961, deux salles de l’ancienne Caserve Hervo sont mises à disposition du dénommé Musée de la Pêche, premier musée de France consacré uniquement à cette pratique. L’extension progressive du musée La configuration actuelle des bâtiments du Musée de la Pêche résulte d’une série d’agrandissements successifs réalisés depuis 1961, surpassant les contraintes d’exiguïté et de vieillissement des bâtiments de la Ville Close. Les deux salles mises à disposition du musée par la municipalité, en 1961, recouvrent un total de 160 m². Cinq ans plus tard, face au succès rencontré, mais aussi à la multiplicité et la taille des pièces à exposer, le musée est déjà à l’étroit. Les anciens locaux de la Coopérative marine sont rachetés et constituent alors la salle Marcel Chevannes, en hommage au premier président du musée. L’agrandissement se poursuit progressivement au cours des années 1970, au sein de l’ancienne chapelle Notre-Dame du Portail, et grâce à la construction d’un bâtiment reconstituant l’ancien magasin d’artillerie. On veille aussi à la cohérence du style architectural de l’ensemble. La Tour du Major, intégrée aux remparts, accueille une exposition à l’été 1987, mais sera évacuée en catastrophe dès les premières pluies de septembre pour manque d’étanchéité. Ce déboire témoigne des contraintes techniques liées à l’installation d’un musée en ville Close L’Hémérica, chalutier classique construit à Saint-Nazaire, intègre pour son trentenaire la collection du musée en 1987. Il est le premier musée à flots conservé en France. Ce bateau de travail est amarré à la Ville Close. Visitable, et restauré en 2014, il offre un point de vue sur les quais de Concarneau et l’activité de pêche du port.

En 1990, le musée atteint ses dimensions maximales avec la construction de la salle sur l’histoire des pêches, qui relie les bâtiments entre eux et assure la cohérence du parcours de visite. Près de 1000 m² constituent désormais l’espace d’exposition du Musée de la pêche.

Le saviez-vous ?
à ne pas manquer

Les informations recueillies au travers du site http://www.museepontaven.fr et des sites affiliés en sous domaine font l'objet d'un traitement informatisé destiné au traitement de votre demande. Elles sont intégrées dans les fichiers clients, susceptibles d'être mises à disposition de ses partenaires et pourront être cédées à des tiers. Vous pouvez demander à ce que les données à caractère personnel, objet de la présente collecte, ne soient pas communiquées, en contactant notre Correspondant Cnil. Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent, sauf lorsque la loi en dispose autrement.

Nos partenaires : © 2015 Musée de Pont-AvenMentions légalesPlan du siteEspace presseContactez-nous

Les informations recueillies au travers du site http://www.museepontaven.fr et des sites affiliés en sous domaine font l'objet d'un traitement informatisé destiné au traitement de votre demande. Elles sont intégrées dans les fichiers clients, susceptibles d'être mises à disposition de ses partenaires et pourront être cédées à des tiers. Vous pouvez demander à ce que les données à caractère personnel, objet de la présente collecte, ne soient pas communiquées, en contactant notre Correspondant Cnil. Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent, sauf lorsque la loi en dispose autrement.

Nos partenaires :